English | Italiano

Il contenuto di questa pagina richiede una nuova versione di Adobe Flash Player.

Scarica Adobe Flash Player

Concerto (note de l'auteur)

Concerto
pour deux pianos et orchestre (1972-1973)

Je ne crois pas qu’aujourd’hui l’on puisse Ă©crire un concerto traditionnel. Ce n’est plus possible, Ă  mon avis, d’établir une homogĂ©nĂ©itĂ© de signification entre un ou plusieurs solistes d’un cĂŽtĂ© et une masse d’instruments de nature et densitĂ© diffĂ©rentes de l’autre, comme il se passait dans les concertos baroques, classiques et romantiques, oĂč «individu» et «masse» pouvaient pratiquement dire la mĂȘme chose en dĂ©pit de leurs densitĂ©s et de leurs caractĂšres acoustiques totalement diffĂ©rents. Aujourd’hui la relation entre soliste et orchestre doit ĂȘtre rĂ©inventĂ©e Ă  nouveau chaque fois, et le mot concerto ne peut ĂȘtre utilisĂ© que dans son sens mĂ©taphorique. Le problĂšme rĂ©el d’opposer et composer densitĂ©s extrĂȘmes, cependant, m’a toujours attirĂ© et, Ă  plusieurs occasions, j’ai essayĂ© de le rĂ©soudre sous des angles diffĂ©rents: avec Tempi concertati (1958-1959) pour flĂ»te, violon, piano et quatre groupes orchestraux, avec Chemins I (1965) pour harpe et orchestre et avec Chemins III (1968) pour alto et orchestre.
Dans ce Concerto pour deux pianos et orchestre les solistes dĂ©veloppent une relation trĂšs mobile et diversifiĂ©e entre eux et avec les solistes de l’orchestre, configurant des vĂ©ritables ensembles de chambre (piano I et II, flĂ»te et piano I, violon et piano II, clarinette et piano I, piano II et cordes, etc.). À son tour l’orchestre interagit avec les solistes, en amplifiant leur parties comme dans une transcription simultanĂ©e. Les deux solistes se distinguent entre eux par l’emploi de techniques pianistiques diffĂ©rentes et par un diffĂ©rent rapport d’identification avec l’orchestre; ces diffĂ©rences sont rĂ©glĂ©es par un processus harmonique unificateur, rĂ©vĂ©lĂ© par les deux pianos solos au dĂ©but du Concerto, presque comme une carte consultĂ©e avant de partir en voyage.
Concerto a été créé en 1973 par Bruno Canino et Antonio Ballista avec le New York Philharmonic Orchestra sous la direction de Pierre Boulez.

Luciano Berio

Note d'autore: informazioni generali | Author's note: general info