English | Italiano

Il contenuto di questa pagina richiede una nuova versione di Adobe Flash Player.

Scarica Adobe Flash Player

Sequenza III (note de l'auteur)

Sequenza III
pour voix (1965)

La voix porte toujours en soi un excĂšs de connotations. Du bruit plus insupportable au chant plus exquis, la voix signifie toujours quelque chose, renvoie toujours Ă  quelque chose d’autre que soi et crĂ©e une gamme trĂšs vaste d’associations. Dans Sequenza III j’ai essayĂ© d’assimiler musicalement beaucoup d’aspects de l’expĂ©rience vocale quotidienne, mĂȘme les plus triviaux, sans renoncer pourtant Ă  des aspects intermĂ©diaires et au chant proprement dit. Pour contrĂŽler un ensemble si vaste de comportements vocaux il Ă©tait nĂ©cessaire de fragmenter et, au moins en apparence, de ravager le texte, pour en pouvoir rĂ©cupĂ©rer ensuite les fragments sur des diffĂ©rents plans expressifs en les recomposant comme unitĂ©s musicales et non plus linguistiques. Le texte devait donc ĂȘtre homogĂšne et ouvert aux exigences du projet, qui consiste, dans ses lignes essentielles, Ă  exorciser l’excĂšs de connotations et Ă  le composer en unitĂ© musicale. Ceci est le court texte «modulaire» Ă©crit par Markus Kutter pour Sequenza III:

Give me a few words for a woman
to sing a truth allowing us
to build a house without worrying before night comes

Dans Sequenza III l’accent est mis sur le symbolisme sonore des gestes vocaux et parfois visuels, et sur les «ombres de signification» qui les accompagnent, sur les associations et les conflits qu’ils produisent. Pour cette raison, Sequenza III peut ĂȘtre considĂ©rĂ©e comme un essai de dramaturgie musicale dont l’histoire, en un sens, est le rapport entre la soliste et sa propre voix.
Sequenza III a été écrite en 1965 pour Cathy Berberian.

Luciano Berio